Boîte à outils du bénévolat

Documents fondateurs: cycle et lignes directrices

Le bénévolat est pour la CRS une ressource essentielle, sans laquelle nombre de prestations ne pourraient être fournies. Sa conception repose sur trois documents fondateurs: le cycle de gestion du bénévolat et les lignes directrices en matière de bénévolat et d’activités de jeunesse.
Les deux volets thématiques de cette boîte à outils, la gestion et la coordination des bénévoles, reprennent la structure du cycle de gestion du bénévolat de la CRS. 
Le cercle extérieur du cycle, qui illustre les neuf étapes de la gestion des bénévoles, est découpé en trois grandes phases: la planification, la mise en œuvre et le développement du bénévolat. Le cercle intérieur, qui figure les douze étapes de la coordination des bénévoles, s’articule lui aussi en trois grandes phases: le début, le cours et la fin de l’engagement.
 

Le cycle de gestion du bénévolat

Le cycle de gestion du bénévolat englobe les deux aspects que sont la gestion et la coordination des bénévoles. Il offre une vue d’ensemble des tâches induites par le bénévolat et fait fonction d’aide-mémoire. Autrement dit, il n’est pas nécessaire de passer par toutes les étapes de la gestion et de la coordination, mais il est judicieux d’amorcer une réflexion sur chacune d’entre elles et d’en consigner le fruit dans un concept de bénévolat.
Les organisations membres de la Croix-Rouge suisse n’ayant pas toutes la même structure, il n’est pas possible d’implanter des processus communs de gestion et de coordination des bénévoles à l’échelon national. Néanmoins, toutes les organisations qui ont recours au bénévolat présentent des similitudes. La collaboration avec les bénévoles doit être planifiée, mise en œuvre et développée sur le plan stratégique. Les bénévoles quant à eux passent par différentes phases durant leur engagement. Cette boîte à outils propose des informations sur l’ensemble des processus du cycle de gestion du bénévolat. A vous de décider lesquelles d’entre elles sont pertinentes pour votre organisation.
 

Lignes directrices de la CRS en matière de bénévolat et d’activités de jeunesse

Depuis 2011, la CRS applique les lignes directrices en matière de bénévolat et les lignes directrices en matière d’activités de jeunesse. Celles-ci définissent les conditions-cadres qui doivent être respectées par toutes les organisations membres. Les normes qui y sont énoncées donnent un aperçu des aspects à prendre en compte dans le travail avec des bénévoles.

  1. Reconnaissance du bénévolat: La CRS contribue à la reconnaissance personnelle et publique des prestations des bénévoles.
  2. Accompagnement des bénévoles: La CRS désigne des personnes chargées de l’accompagnement des bénévoles. Leur tâche consiste à initier ces derniers à leurs activités, à les encadrer et à les soutenir.
  3. Conditions de travail: Le bénévolat n’est pas un substitut au travail rémunéré. Le volume horaire des missions est limité et les conditions de travail sont explicites.
  4. Consultation et participation: La CRS accorde une grande importance au fait que les bénévoles disposent de possibilités de concertation quant à l’aménagement de leur activité. Les bénévoles sont assimilés à des membres. A ce titre, ils prennent des décisions, contribuant ainsi au développement des organisations membres.
  5. Convention d’engagement: Lors de missions régulières ou prolongées, les bénévoles et la CRS concluent une convention d’engagement où sont formulées les attentes mutuelles.
  6. Evaluation du travail bénévole: Le travail bénévole fait l’objet d’une évaluation dans des entretiens réguliers, conduits individuellement ou encadrés au sein d’un groupe.
  7. Défraiement et couverture d’assurance: Le bénévolat est par essence une prestation non rémunérée. Cependant, les frais engagés au titre des déplacements, de la restauration, du port, etc., donnent droit à un remboursement. Les bénévoles sont assurés par la CRS pendant la durée de leur mission.
  8. Justification du travail fourni: La CRS contribue à la reconnaissance publique de l’activité bénévole en rendant compte du volume horaire du travail bénévole accompli en son sein.

Bibliographie de la boîte à outil

  • Bundesamt für Statistik (2010). Freiwilligenarbeit in der Schweiz 2010. Bundesamt für Statistik: Nêuchatel.
  • Bundesamt für Statistik (2015). Medienmitteilung – Satellitenkonto Haushaltsproduktion 2013. Link
  • Bühlmann, M./Freitag, M. (2007). Freiwilligkeit als soziales Kapital der Gesellschaft. Ein Vergleich der Schweizer Kantone. In: Farago, P. Freiwilliges Engagement in der Schweiz: Zürich: Seismo.
  • Deutsches Rotes Kreuz, Generalsekretariat (2013). Wegweiser Ehrenamtskoordination. Ein Handbuch für die Praxis. Link
  • Farago, Peter (2007). Freiwilliges Engagement in der Schweiz. Zürich: Seismo.
  • Fasching, Helga (2004). Qualitätssicherung und -entwicklung in der beruflichen Integration. Link
  • Helmig, Bernd/Lichtsteiner, Hans/Gmür, Markus (2010). Der Dritte Sektor der Schweiz:
  • Merchel, Joachim (2010). Qualitätsmanagement in der Sozialen Arbeit. Eine Einführung. Weinheim und München: Juventa Verlag.
  • Metz, J./Roza, L./van Baren E./Meijs, L./Hoogervost, N. (2013). The unique value of volunteering for childrearing. In: von Schnurbein, G. et al. (Hrsg.). Freiwilligenarbeit zwischen Freiheit und Professionalisierung. Zürich: Seismo.
  • Müller, Evelyn/Goebel, Swantje/Couné, Bettina (o.J.). Bedarfsanalyse. Palliative Care Basics. Uni Freiburg. Link
  • Netzwerk freiwillig engagiert (o.J.). Link
  • Neufeind Max und Wehner Theo (o.J.). Red Cross Volunteering. A comparative European study. Länderbericht Schweiz. Zürich: ETH Zürich, Zentrum für Organisations- und Arbeitswissenschaften.
  • Reifenhäuser, Carola/Reifenhäuser, Oliver (2013). Praxishandbuch Freiwilligenmanagement. Weinheim/Basel: Juventa
  • Reifenhäuser, Carola/Hoffmann, Sarah/Kegel, Thomas (2009). Freiwilligen-Management. Augsburg: Ziel.
  • SAJV - Schweizerische Arbeitsgemeinschaft der Jugendverbände (2014). Non-formale Bildung. Link
  • Schwarz, Peter/Purtschert, Robert/Giroud, Charles/Schauer, Reinbert (2005). Das Freiburger Management-Modell für Nonprofit-Organisationen (NPO). 5. Auflage. Bern/Stuttgart/Wien: Haupt. 
  • Soziale Dienste der Stadt Zürich (2014). Handbuch Freiwilligenarbeit. 
  • SRK (2014). Diversifizierung der Freiwilligenarbeit im Schweizerischen Roten Kreuz (SRK). Ein Grundlagenpapier. Link
  • Stadelmann-Steffen, Isabelle/Traunmüller, Richard/Gundelach, Birte/Freitag, Markus (2010). Freiwilligen-Monitor Schweiz 2010. Zürich: Seismo.
  • Studer, Sibylle (2013). Integrierte Freiwilligenkoordination. Ein Leitfaden für Schweizer NPO. Link
  • Van Schie, Susan/Gütert, Stefan/Wehner Theo (2015). Gestaltung von Aufgaben und organisationalen Rahmenbedingungen in der Freiwilligenarbeit. In: Wehner, Theo/Güntert, Stefan (Hrsg.). Psychologie der Freiwilligenarbeit. Berlin, Heidelberg: Springer.
  • Volunteer Canada (2015). Link
  • Von Schnurbein, Georg (2013). Freiwilligenarbeit zwischen Freiheit und Professionalisierung. In: Von Schnurbein/Wiederkehr/Ammann (Hrsg.). Freiwilligenarbeit zwischen Freiheit und Professionalisierung. S. 9-13. Zürich: Seismo.
  • Wöhler, Claudia (2015). Verbandsmanagement mit Zukunft. Non-Profit-Organisationen professionell und erfolgreich führen. Wiesbaden: Springer.